Vous désirez plus d'informations ou réserver une soirée, n'hésitez pas à contacter le Surnateum par téléphone ( +32(0)496686470 ou +32(0)27626046 ) ou par mail

Vous avez envie de pratiquer l'illusionnisme différemment, d'avoir un close-up plus efficace, d'utiliser de vraies techniques underground à l'efficacité redoutable, de monter des spectacles...

Prenez donc contact avec nous, vous serez étonné de notre disponibilté.

Nous pouvons également effectuer des prestations en extérieur et prêtons parfois des objets sous certaines conditions.

Pour plus d'informations, contactez le conservateur

Pour plus d'infromations: pdf récapitulatif

Christian Chelman est le Conservateur actuel du Surnatéum, un Cabinet de Curiosité essentiellement consacré aux magies qui hantent nos civilisations depuis l’aube de l’humanité. Christian Chelman se consacre entièrement à l'étude de la magie sous toutes ses formes.

Depuis des années, il explore autant l'illusionnisme et la prestidigitation dans leurs aspects les plus inconnus que la magie et la sorcellerie dans l'Antiquité, dans les sociétés secrètes et chez les peuples dits "primitifs." Attiré par les connaissances interdites, fasciné par les mythes, légendes et superstitions du patrimoine humain, il exhume de l'oubli d'étranges histoires. Comme Schliemann qui découvrit Troie dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le Conservateur et ses collaborateurs traquent les objets de légende oubliés, enfouis sous la poussière des ans. Son étrange personnalité lui ouvre bien des portes, celles de bibliothèques occultes, de collections démoniaques, d'antres de magiciens maudits et de tripots infâmes...

Au cours de nombreux voyages, rencontres et recherches, il a rassemblé une unique collection d'artefacts magiques pour le compte du musée, preuves irréfutables de la présence du surnaturel et du fantastique au sein de nos sociétés. Cette collection se trouve à Bruxelles, au centre de l'Europe.

Christian Chelman, est l’auteur de plusieurs ouvrages traitant de l’illusionnisme contemporain : Capricornian Tales (USA), Légendes Urbaines (France), Compendium Sortilégionis (Suisse), Hauntiques (GB). Il est vainqueur du Tournoi de Magie Mc Millan à Londres en 1993 (un des plus grands tournois de magie rapprochée en Europe) avec le spectacle Delirium Magicum. Il donne des séminaires sur l’illusionnisme et travaille régulièrement au Magic Castle (Hollywood – USA). Monsieur Chelman se produit également comme illusionniste pour le milieu de l’événementiel et donne des séminaires sur la communication et la manipulation par le langage. Monsieur Chelman est un spécialiste du jeu des gobelets, outil principal de l’escamoteur. Il a produit une vidéo à l’attention des étudiants en illusionnisme à ce sujet.

Au sein du Surnatéum et parfois en extérieur, Christian Chelman conte et réactive les antiquités hantées pour le plus grand plaisir de ses invités.

| Revenir aux articles

15/03/15

Texte d’Exécration égyptien

Photo d’une des plus anciennes tablette d’imprécation (maléfique) contre les Nubiens – connues pour être de puissants magiciens – habitant au-delà de la troisième cataracte du Nil.

 

C’est une terre crue, datant de la Ve ou VIe dynastie égyptienne donc très fragile, elle est veille de 4500 ans environ. On appelle aussi ces textes, des textes d’exécration. http://en.wikipedia.org/wiki/Execration_texts

execration tablet

La tablette contient les noms des personnes visées, c’est le rituel qui était le sort.

Ce qui rend cette tablette exceptionnelle, c’est qu’elle est entière et intacte. Elles étaient rituellement brisées. Il s’agit également d’une des plus anciennes tablette de ce type connue. Il existe deux autres exemplaires connus avec le même texte.

Traduction continue de mme Carine Kühne (Ruprecht-Karls-Universität Heidelberg)

« Jdu, la fille de [M]etjentj Muhedj-[Mutpanes], (et) la fille de [J]senseny (ainsi que) chaque nubien (et) chaque nubienne de Ouaouat, Iam (et) Irtjet et tous les frappés qui sont avec eux en tant qu’archer. »

Notez que le texte en tant que tel ne contient ni un envoûtement ni une exécration quelconque. Le texte sur la figurine n’est qu’une simple liste, qui énumère les ennemis, contre lesquels le rituel se dirige. L’envoûtement ou l’exécration ne réside donc pas dans le texte, mais dans les gestes et les textes rituels que l’on récitait au cours du rituel.
Le texte sur votre figurine est le même que sur les figurines de Munich (ÄS 7123 et 7124) et de Barcelone (E618 et E619).

C’est donc bien l’action de briser la tablette (destruction du nom) ou de l’enterrer avec les morts qui produit le sort.