Sarah, la poupée somnambule

Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer ?”  (Alphonse de Lamartine)

Les poupées ont-elles une âme?

S’il est difficile de trouver l’origine historique de ce thème, on peut l’associer aux statues de tombes égyptiennes qui servaient de conteneurs au Kâ, une des « âmes » qui composent l’individu, son énergie vitale. A la mort, ce Kâ se sépare du corps et des autres éléments. Il doit toutefois trouver un refuge dans une statue et ne peut quitter la tombe, contrairement au Ba.

On pourrait également évoquer les shabtis/ushebtis égyptiens, leurs équivalents précolombiens d’Amérique latine (Colima) ou les poupées de sorcellerie Fali/Matakam d’Afrique. Pour ne citer que ces exemples.

Mais finalement, ce sont les traditions du Pays du Soleil Levant qui vont se rapprocher le plus de notre poupée.

Les Shintai   (réceptacles pour les kamis) de la tradition shintoïste du Japon jouent un rôle similaire et sont finalement très proches des vers de Lamartine. L‘Hina Matsuri, la fête des poupées, est un festival consacré aux poupées qui a lieu le 3 mars.

Le rituel appelé ningyo kuyo a pour but de séparer le kami de la poupée avant de détruire celle-ci. Si ce rituel ‘était pas réalisé, la poupée se transformerait en objet hanté (Tsukumogami) après 100 ans et deviendrait un trouble-fête. Nous avons évoqué ce thème précédemment.

Sarah

Sarah (en hébreu : שָׂרָה : « princesse » ; en arabe : Śāra, سارة), initialement nommée Saraï (שָׂרַי / שָׂרָי, « ma princesse »), est un personnage de la Genèse, le premier livre de la Bible et du Pentateuque. Matriarche et prophétesse, elle est une figure majeure dans les religions abrahamiques. Elle est la sœur consanguine (issue du même père mais non de la même mère) et l’épouse d’Abraham, et la mère d’Isaac. (Wikipédia)

Rhéa

 

Louise, Rhéa, Henri, Sarah … et Jeanne

Soirée du 23 juillet 1903

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, je vous souhaite la bienvenue et vous remercie de nous honorer de votre présence en cette chaude soirée du 23 juillet 1903.

Rhéa et moi-même avons le grand plaisir de vous présenter «Sarah, poupée somnambule ». Pour ceux qui assistent pour la première fois à cette expérience, je vais vous donner quelques mots d’explication.

Sarah vit depuis une petite quarantaine d’années dans notre famille, depuis que ma sœur Louise, la maman de Rhéa, l’a reçue en cadeau. A la même époque, je me vis offrir une boîte de Physique Amusante.

Comme nous nous amusions souvent ensemble, nous décidâmes d’associer nos jouets et de créer un spectacle sur le thème de la médiumnité somnambulique. Nos parents étaient membres du Cercle spirite « Amour et Charité » d’Anvers et fervents adeptes des théories de monsieur Allan Kardec sur la survie de l’âme après la mort. Il était naturel que nous nous mettions à jouer sur ce thème.

Au début, la poupée n’était qu’un assemblage de matière inerte – porcelaine paille et tissu – et nous ne faisions que des tours simples. Nous prenions un malin plaisir à nous étonner l’un et l’autre, mais petit à petit, Sarah commença à acquérir une personnalité particulière, un semblant d’âme, composée probablement à partir de nos jeux . Il semblait qu’à certains moments, la poupée montrait des signes d’une vie propre. Quelque chose l’habitait.

Vous savez que j’ai beaucoup voyagé de par le monde et c’est au pays du Soleil Levant que j’ai découvert une idée assez proche dans le concept des «shintai», réceptacles d’esprits de la nature appelés « Kamis ». Des sanctuaires leur sont même consacrés et ces esprits sont honorés par des salutations, prières, offrandes et même spectacles de danse ou de théâtre. En échange, ils se montrent bienveillants envers ceux qui les respectent.

Ces shintais peuvent être des arbres, des rochers, des objets étranges et même des poupées. Ils peuvent habiter un shintai momentanément ou définitivement. Le festival  Hina Matsuri honore en particulier les poupées le 3 mars.

Sachez toutefois que si vous les ignorez pendant une longue période de temps, les kamis furieux peuvent animer les objets, devenir malveillants et vous hanter. Les Japonais les appellent « tsukumogamis », ils en ont très peur.

Un jour que nous nous amusions avec Sarah, un “apport” arriva. J’ai toujours pensé que Louise l’avait subtilement fait apparaître et ma sœur m’accusa de la même tromperie.

Nous venions de poser la question traditionnelle « Esprit es-tu là ? » lorsque qu’un minuscule livre de poupée déjà ancien se matérialisa sous un gobelet. Le texte imprimé sur la première page disait : «Vous êtes la seule voie par laquelle je puisse passer de la mort à la vie. »

On ne pouvait être plus clair.

Sarah a des humeurs variables, elle peut adorer jouer mais parfois elle se montre assez menaçante.

Jeanne, la sœur aînée de Rhéa, en a fait les frais, je détaillerai ça plus tard.

Nous avons également constaté que si un esprit se manifeste dans la poupée, il se prénomme toujours Sarah, mais son nom de famille varie.*

Avec le temps, Louise a petit à petit arrêté de jouer avec Sarah, quelque chose la tourmentait. Elle a épousé monsieur L. et donné naissance à Jeanne et Rhéa. De mon côté, je suis capitaine dans la marine marchande et donc souvent absent. Rhéa est ma filleule, elle a récemment hérité de la poupée et visiblement cette dernière lui sert de confidente et d’amie.

Nous avons donc décidé de rejouer notre pièce de théâtre « Sarah, Poupée Somnambule » pour votre plus grand plaisir.

Rhéa sera donc notre médium pour ce soir.

 

Notes et faits étranges

– 1*  De nos jours, nous avons recensé les personnages connus suivants : Bernhardt, Baartman, Parker Redman, Freeman, Forbes Bonetta Davies, Siddons, Winchester…

– 2  Louise a deux filles nommées Jeanne et Rhéa. C’est Rhéa, la cadette, qui hérite de la poupée Sarah. L’aînée maltraite parfois sa petite sœur qui trouve un réconfort auprès de sa confidente de porcelaine et de tissu. Une nuit après que Jeanne ait une fois de plus martyrisé Rhéa, l’aînée fut prise d’épouvantables cauchemars, au point qu’elle jura solennellement de ne plus jamais embêter sa cadette. Elle ne rompit jamais sa parole.

Un détail passa plus ou moins de inaperçu durant cet incident: lorsque ses parents arrivèrent dans la chambre pendant que Jeanne hurlait de terreur, il remarquèrent que la petite fille serrait un morceau de tissu dans son poing, une sorte de manche en dentelle assez ancienne ressemblant fortement à une matière ectoplasmique. D’où provenait-il? Personne ne se posa réellement la question…

– 3 : Le 22 septembre 1975, lors d’une séance avec Sarah, un apport inattendu apparut. La question portait sur un événement qui devait se produire incessamment. Une gourmette portant le nom de Jeanne de Moor se matérialisa. (voir Sara Jane Moor)

4 : Le spectacle avec Sarah peut se diviser en plusieurs saynètes: Esprit es-tu là? – Sarah joue avec Henri. – Sarah joue avec Rhéa. – Sarah et le fantôme. – Sarah et le Génie (Djinn). – Rhéa médium. – Sarah et Asmodée. – Sarah Voyante. – Bonne nuit Sarah.

 

Petits éléments supplémentaires

Le jeudi 23 juillet 1903, son spectacle rencontra un franc succès.

En 1904, Henri lui décrivit un numéro de transmission de pensée qui l’a laissé éberlué. Elle développera son spectacle dans ce sens.

Quelques années plus tard, âgée alors d’une trentaine d’années, Rhéa rentabilisera ses talents “psychiques” et travaillera sous le nom à peine voilé de Héra (Henri fit remarquer à sa filleule qu’en langue maori, Héra est le pendant de Sarah. Une coïncidence?).

Le jeune femme, désormais “médium”, affirmera avoir plusieurs “guides spirituels” venant d’Egypte. La découverte de la tombe de Toutankhamon avait mis l’égyptomanie à la mode.

Ci-dessous, l’étrange ressemblance entre l’actrice Sarah Siddons et la poupée. Sarah Siddons était une extraordinaire tragédienne anglaise, connue pour son rôle de lady Macbeth; sa dernière scène jouée était la crise de somnambulisme de lady Macbeth le 29 juin 1812 après laquelle elle fait ses adieux au théâtre, ceci explique cela. Elle fut la première Sarah à se manifester au travers de la poupée.

Accessoires:

Elle a sa propre boîte/cabine spirite, une marotte de poupée japonaise représentant l’esprit qui lui chuchote des messages (Sasayaki ささやき), la main ectoplasmique (en ivoire) qui lui permet d’écrire des notes sur des ardoises etc. On trouve également un hochet (ivoire et argent), un lacet, un cornet acoustique, des jeux de physique amusante et autres, une trompette spirite avec son ectoplasme, une boule de cristal, un jeu de BOG, un jeu du Nouvel Oracle de Flore (1841), un jeu de cartes. Tous les accessoires sont du XIXe siècle et du début du XXe.

Jacob (Marley) est le fantôme qui accompagne Sarah. Parfois, il porte les chaînes qui le retiennent dans ce monde…

Les accessoires de Sarah

Un jeu de lettres fut ajouté dans les années 1950 pour faciliter la communication, il est plus visuel que le jeu de Bog.

La petite main en métal qui accompagne l’ensemble est plus tardive, elle sert de support à la boule de cristal, l’ardoise spirite ou le hochet en fonction du type de communication qu’on veut établir avec Sarah.

 

 

Sarah dans sa cabine spirite

 

 

“Derrière le Voile” ou “Comment jouer avec Sarah?” 

Pour commencer une « séance » avec Sarah, faites tinter une clochette et allumez une bougie. Parfois elle vous répondra avec le hochet. Vous pouvez détecter la présence d’un esprit grâce aux baguettes spirites ou de radiesthésie, au pendule ou par la clé – méthode réservée aux experts. Vous pouvez également utiliser une boussole en carton ou une boussole de Feng-Shui qui s’agitera lors de la présence d’un esprit.

Notez que Sarah aime la musique, le son de l’Ariosa. peut la motiver à prendre contact.

Sarah, comme tous les esprits, est un peu capricieuse et ne supporte pas trop la pleine lumière. Vous pouvez placer un appareil qui contrôle l’intensité lumineuse. Un radiomètre de Crookes fait parfaitement l’affaire. S’il reste immobile c’est parfait.

Si la réponse vous convainc que Sarah est présente, saluez-la poliment.

Placez le hochet sur la main, demandez qui se manifeste dans la poupée et placez le cornet acoustique dans l’oreille. Écoutez la réponse et demandez-lui de vous donner son nom de famille. Il se peut qu’elle utilise un « apport » pour vous répondre, il se matérialisera dans le cornet . Arrêtez immédiatement l’expérience si le nom est Freeman ou s’il s’agit de la femme de Tobie (Sarra, fille de Ragouel est un personnage biblique).

Si l’esprit semble positif, vous pouvez lui renvoyer l’apport. Il vous offrira un petit cadeau en retour. Utilisez la petite jarre en cuivre pour cette expérience.

Parfois l’objet se matérialisant dans le cornet donne une réponse sous forme de jeu de mot. Ce fut le cas avec l’apparition d’un cavalier de jeu d’échec comme réponse à la question: quel est ton prénom?

A vous d’utiliser vos méninges pour décrypter la réponse.

Essayez ensuite un premier « test » en utilisant soit un jeu de chiffres (1-2-3), soit en lui demandant combien de sucres elle désire dans son café. Utilisez éventuellement des dés pour obtenir une réponse. La connaissant, elle vous en demandera 1 ou 2, jamais plus. Placez l’ardoise sur la main pour recevoir une réponse. La réponse s’inscrira sur l’ardoise. N’oubliez pas de lui présenter une craie ou une touche d’ardoise pour écrire la réponse, elle vous sera rendue après l’expérience.

Il est possible de réaliser une expérience de transmission de pensée vers le “médium”. Isolez le médium pour qu’il ne puisse pas tricher. Prenez une carte du jeu de BOG et placez-la face cachée dans les mains de Sarah. Faites entrer le médium qui devinera la carte.

Vous pouvez également jouer à d’autres jeux avec Sarah, dans ce cas vous poserez la boule de cristal sur la main en étain.

Elle adore le bonneteau, mais elle pipe parfois la partie. Ne vous en offusquez pas, ça l’amuse. Vous avez une série de gobelets en fer blanc parmi les accessoires et une petite balle de liège pour jouer. Vous pouvez faire jouer vos amis, c’est plus impressionnant.

Sarah peut également se débarrasser de liens très serrés, comme le faisaient les médiums dans les cabines spirites. Elle apprécie aussi les jeux de cubes et certaines énigmes. Soyez créatifs.

Rhéa collectionnait les cartes de vœux, il existe des dizaines d’expériences que vous pouvez réaliser grâce à elles.

Quand vous estimez qu’il est temps d’arrêter la séance, dites gentiment « au revoir » à l’esprit et étouffez la bougie. Ne la soufflez pas…

Programme

1- Esprit es-tu là ?

Au moyen de baguettes de sourcier, d’un pendule ou d’une clé, voyons si un esprit est présent.

Phénomène des apports avec le petit livre. Les petits chevaux.

2- Bonjour SARAH

Sarah signale sa présence au moyen d’un alphabet et de son Ombrelle.

3- Sarah qui ?

Un apport dans un cornet révélera le nom de famille de Sarah.

4- Dites-le avec des Fleurs.

L’apport est rendu à Sarah, celle-ci répond et demande à jouer au « Petit Promeneur ». Elle devinera un chiffre avec son ardoise, puis contrôlera la volonté d’un invité. 

5- La Main de Mélinoé

Grâce à la main de Mélinoé, Sarah peut agir sur la matière présente et résoudre un casse-tête.

6- La Chemise du Fantôme

Histoire du cauchemar de Jeanne et du fantôme. Théorie d’Allan Kardec sur les vêtements des esprits.

7- Cœur libre et Effeuillons la Marguerite

Sarah vous aime-t-elle?

8- La Somnambule et le Jeu de Flore

Rhéa est invitée à prendre le thé et communique avec Sarah au moyen des cartes de vœux, de cartes à jouer et lit notre avenir dans l’Oracle de Flore.

9- L’éventail du Médium ou « Bonsoir Sarah »

Rhéa présente sa photo à la poupée, Sarah agit pour montrer qu’il est temps de se quitter.

10- La Clochette Muette.

Même la clochette qui appelle les esprits devient muette.

La Main de Mélinoé

Bonus:

  • Martha ou Sidonie?

Rhéa reçoit une carte et un très beau camée en nacre venant de Paris. Mais il n’y a pas de signature. Qui lui a envoyé ce charmant petit cadeau, Martha ou Sidonie?

  • La chaîne de Jacob Marley

Le fantôme de Jacob explique pourquoi il porte sa chaîne pour l’éternité.

  • Le bonnet de Scrooge.

Le bonnet d’Ebenezer Scrooge ou le contrôle des rêves.

  • Les Cinq sous de Lavarède

5 pièces de monnaie restent ensemble quand on tente de les séparer.

  • (Amma) Sarah et le Génie

Un des apports amène une très vieille lampe à huile. Serait-ce un message de la première Sarah? Mais cette lampe n’est pas innocente, quelque chose l’habite.

 

NOTES IMPORTANTES

Vers la fin des années 1960, Sarah a commencé à réagir de manière parfois incontrôlée. Comme si elle dépassait son simple rôle de jouet divertissant. Si le jeu vous perturbe psychologiquement, arrêtez immédiatement la séance. Ne soyez JAMAIS seul(e) quand vous jouez avec la poupée!

Lorsqu’un esprit a partagé la poupée, cette dernière conservera définitivement un fragment de sa personnalité. C’est même de cette manière que son caractère se forge.

Lorsque vous posez une question précise à Sarah, elle peut répondre de diverses manières: Rêves, apports, jeux ou sérendipité (vous trouverez “par chance” l’objet de vos recherches).

Au cas où Sarah deviendrait trop inquiétante, vous pourrez toujours demander à un kannushi, un prêtre shinto, d’effectuer le rituel “ningyo kuyo” (人形供養), cité au début de cet article. Il faudra ensuite impérativement brûler la poupée. Mais c’est une autre histoire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Composition_de_l%27%C3%AAtre_dans_l%27%C3%89gypte_antique#Force_vitale

Cet article est une mise à jour de

Spectropia et autres jouets spirites

| Revenir aux articles

24/04/22