Mancies européennes.

Un instrument divinatoire est une sorte de téléphone.
Mais à qui téléphone-t-on ? En Afrique, les instruments servent plutôt à communiquer avec les ancêtres ou les créatures des différents mythes comme l’araignée, le renard pâle, …


En Asie, la communication est plus fréquente avec les ancêtres et les astres.
Mais en Europe, ce n’est pas clair. Les différentes nécromancies servent à interroger les morts, donc les ancêtres. Dans la Grèce antique, le nékromanteion était un lieu consacré à ce type d’oracle. Nous possédons deux crânes nécromantiques, l’un est protégé par un carré magique de SATOR, l’autre représente le crâne du Dieu Pan.
Les instruments de communication spirites ont la même fonction. Il y a un ancêtre au bout de fil…
Dans le cas de la chiromancie (lignes de la main) et de la chirologie (formes de la main), on lit plutôt l’individu. En quelque sorte, le consultant se téléphone à lui-même.
Mais pour les tarots et pas mal d’autres instruments traditionnels, ce n’est pas toujours clair. Il est possible d’interpréter les mouvements d’un pendule, d’un tamis, d’une clé, les signes d’un sortilège (jet d’objets) positionnement des astres, formes du plomb ou du blanc d’œuf ainsi que les cartes de tarot : mais qui répond au bout du fil ?
Voici quelques instruments divinatoires européens utilisés entre le XIXe siècle et le début du XXe.
La liste n’est pas exhaustive évidemment.

Christian Chelman Sortilèges et astragalomancies (objets lancés) Divers dés, os, et molybdomancie (divination par le plomb fondu)

 

Cleidomancie (clé) et Bibliomancie (utilisation d’une Bible). Les deux mancies peuvent fonctionner ensemble.

 

Catoptromancie (voir la page consacrée à et art divinatoire)

 

Oomancie: de l’usage des oeufs. Parfois similaire à la ciromancie (cire fondue) ou la molybdomancie (plomb fondu)

 

Petit jeu de cartomancie (Grimaud vesr 1890)

 

Tasséomancie (divination par les feuilles de thé)

Cosquinomancie ou coscinomancie (divination par le tamis qui tourne accroché à des ciseaux)

 

Lampadomancie (pyromancie utilisant les lampes) Un encensoir au-dessus de la lampe sert à attirer les esprits.

La libanomancie est la divination par la fumée d’encens. Donc les formes que font les volutes de fumée.

 

Chirologie Divination par la forme des mains 

 

Divers jeux de Cartomancie dont le très rare Oracle des Fleurs de 1841

D

 

Crâne du Dieu Pan utilisé en Oniromancie (divination par les rêves) Très proche de la nécromancie, ce crâne permettait d’interroger le Dieu Pan. Le consultant, après une préparation rituélique, buvait un vin drogué puis allait se coucher sur une peau de mouton. Les rêves lui apportaient les réponses à ses questions. Origine Painswick (Gloucestershire, XVIIIe siècle)

 

Patène d’église (ou plat à offrande) utilisé par les curés pour l’hydromancie. Il date du XVIIe siècle. L’usage de ces plats pour la divination était entraînait une sérieuse réprimande des autorités ecclésiastiques, mais ne donnait lieu à aucune condamnation. Seule l’invocation d’un démon était prohibée, et il ne pouvait apparaître dans un plat consacré. Les anges, messagers de Dieu, donnaient les réponses. Une forme de pyromancie fonctionnait de la même façon

 

Chiromancie étude des lignes de la main.

 

Petit bougeoir diabolique, parfait pour la pyromancie et la céromancie (seconde moitié du XIXe siècle)

 

Crâne SATOR de nécromancie. (XVIIIe siècle)

 

Dominomancie : Divination aux dominos. Apparue dans les foires et les bistrots au XIXe siècle, cette divination populaire se rencontre occasionnellement.

| Revenir aux articles

27/08/19