Leprosa, une poupée de tombe

Patricia est née à Léopoldville le 3 décembre 1955. Malheureusement, suite à un vaccin fait à sa mère, le bébé est atteint d’une malformation de l’œsophage et doit être opéré d’urgence. 

L’hôpital de la capitale congolaise n’est pas équipé pour cette opération, et la petite fille doit être envoyée à l’hôpital Brugmann de Bruxelles. Accompagnée par Mme Marie Prévost, infirmière, elle voyage en couveuse avec la SABENA. Ses parents, morts de stress, restent au Congo en attendant des nouvelles.
Elle est accueillie par son parrain, Léon Cardon, à Melsbrouck.
Malheureusement, l’opération échoue, Patricia décède.
Léon Cardon est le père de Josée, la cousine et meilleure amie, de Christiane, la mère de l’enfant.
Patricia sera enterrée au cimetière de Bruxelles, dans la partie réservée aux enfants.. A l’enterrement, Josée pose une poupée à côté de sa tombe. Elle aurait aimé lui offrir dans d’autres circonstances…
Quelques années plus tard, Josée reçoit un avis signalant que le cimetière va être réaménagé et la concession abandonnée. Si elle désire récupérer certaines choses concernant la tombe, elle peut passer au plus vite.
A son grand étonnement, la poupée, en très mauvais état, est toujours là. Elle l’emporte et la nettoie du mieux qu’elle peut.
Sachant que je m’intéresse à l’histoire de ma famille, elle me la donne.
Patricia était ma sœur aînée.
Après sa mort, ma mère a voulu le plus vite possible concevoir un autre enfant….
J’ai glissé une très ancienne obole dans la bouche de Leprosa..

| Revenir aux articles

12/06/19