Boîte de Zhuazhou

Début XXe siècle.

Lorsque l’enfant fête son premier anniversaire, il est de tradition en Chine et en Corée, de faire une fête appelée Zhuazhou (Doljabi en Corée et Erabitori au Japon). Ce rituel doit amener un bon augure à l’enfant et orienter ses choix futurs de vie.

On dispose divers objets symbolisant les choix possibles (en général par multiples de 6) sur un tapis ou dans un grand panier de paille de riz et l’enfant doit librement en choisir un. Le rituel est généralement répété trois fois, s’il prend deux fois le même, c’est l’augure qui présage de son métier à venir. Les objets pour les garçons ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux des filles, ce qui fera frémir les féministes obsessionnelles.

Une autre version consiste à éloigner l’enfant des objets, il galopera à quatre pattes vers les « jouets » et en choisira un.

On peut poser les objets si possible sur un morceau de tissu de couleur rouge (feu/joie) toujours fort prisée en Chine.

La boîte présentée contient pas mal de ces objets. On peut y ajouter des fruits et légumes.

Parmi les objets, on trouve traditionnellement :

un livre – l’enfant fera de bonnes études

des pinceaux, de l’encre et du matériel d’écriture – futurs peintres et/ou artistes, écrivains

un sceau – carrière dans l’administration et/ou futur leader ou artiste (car il s’agit d’un sceau d’artiste)

une cuiller – ne manquera de rien, ni nourriture ni vêtements

une épée (ici, en ivoire) – favorise l’entrée à l’armée, la police et/ou la pratique des arts martiaux

une règle – futur architecte, designer et/ou leader né.

des ciseaux – art de prendre les bonnes décisions, bonne ménagère

balle – sportif

un abaque: comptable ou banquier

Instrument de musique, parfois une flûte (ici cage à criquet) – musicien ou artiste de music-hall

Talisman – Place élevée dans l’administration

– Bagua – Huit figures de Divination, il pourrait être prêtre/philosophe…

Objet antique – futur historien, travail dans les musées et/ou le patrimoine (ici une hache néolithique en jade)

des monnaies – il sera riche

un jeu de baguettes divinatoires – il sera protégé par les Dieux et les ancêtres

un instrument médical (ici, une seringue) – futur médecin

un instrument symbolisant l’agriculture (ici, une sorte de petit râteau) – futur fermier.

un jouet  – il aura une vie ludique (Dans cet ensemble, il s’agit d’un boeuf, cela pourrait symboliser l’élevage)

divers légumes, fruits et pâtisseries qui souvent donnent lieux à des jeux de mot en chinois.

– d’autres objets peuvent être choisis en fonction des ancêtres de la famille. Dans le doljabi coréen, on trouve l’arc et les flèches (courage), le talisman (administration), la corde nouée (longévité), la bourse (fortune), le marteau (justice), les pièces (entrepreneur), le stéthoscope (médecin), …

Traditionnellement, l’enfant porte un costume appelé hanfu ou hanhok avec un bonnet en forme de tigre, dragon ou phénix (filles).

Enfin, un peigne est indispensable pour les bénédictions.

  • le premier coup de peigne pour augmenter son talent et son charme
  • le second coup de peigne pour qu’il soir riche et en bonne santé
  • le troisième coup de peigne pour illuminer sa carrière
  • le quatrième coup de peigne pour augmenter sa popularité
  • les deux derniers coups de peigne pour une longue vie.

| Revenir aux articles

17/02/21