Vous désirez plus d'informations ou réserver une soirée, n'hésitez pas à contacter le Surnateum par téléphone ( +32(0)496686470 ou +32(0)27626046 ) ou par mail

Vous avez envie de pratiquer l'illusionnisme différemment, d'avoir un close-up plus efficace, d'utiliser de vraies techniques underground à l'efficacité redoutable, de monter des spectacles...

Prenez donc contact avec nous, vous serez étonné de notre disponibilté.

Nous pouvons également effectuer des prestations en extérieur et prêtons parfois des objets sous certaines conditions.

Pour plus d'informations, contactez le conservateur

Pour plus d'infromations: pdf récapitulatif

Christian Chelman est le Conservateur actuel du Surnatéum, un Cabinet de Curiosité essentiellement consacré aux magies qui hantent nos civilisations depuis l’aube de l’humanité. Christian Chelman se consacre entièrement à l'étude de la magie sous toutes ses formes.

Depuis des années, il explore autant l'illusionnisme et la prestidigitation dans leurs aspects les plus inconnus que la magie et la sorcellerie dans l'Antiquité, dans les sociétés secrètes et chez les peuples dits "primitifs." Attiré par les connaissances interdites, fasciné par les mythes, légendes et superstitions du patrimoine humain, il exhume de l'oubli d'étranges histoires. Comme Schliemann qui découvrit Troie dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le Conservateur et ses collaborateurs traquent les objets de légende oubliés, enfouis sous la poussière des ans. Son étrange personnalité lui ouvre bien des portes, celles de bibliothèques occultes, de collections démoniaques, d'antres de magiciens maudits et de tripots infâmes...

Au cours de nombreux voyages, rencontres et recherches, il a rassemblé une unique collection d'artefacts magiques pour le compte du musée, preuves irréfutables de la présence du surnaturel et du fantastique au sein de nos sociétés. Cette collection se trouve à Bruxelles, au centre de l'Europe.

Christian Chelman, est l’auteur de plusieurs ouvrages traitant de l’illusionnisme contemporain : Capricornian Tales (USA), Légendes Urbaines (France), Compendium Sortilégionis (Suisse), Hauntiques (GB). Il est vainqueur du Tournoi de Magie Mc Millan à Londres en 1993 (un des plus grands tournois de magie rapprochée en Europe) avec le spectacle Delirium Magicum. Il donne des séminaires sur l’illusionnisme et travaille régulièrement au Magic Castle (Hollywood – USA). Monsieur Chelman se produit également comme illusionniste pour le milieu de l’événementiel et donne des séminaires sur la communication et la manipulation par le langage. Monsieur Chelman est un spécialiste du jeu des gobelets, outil principal de l’escamoteur. Il a produit une vidéo à l’attention des étudiants en illusionnisme à ce sujet.

Au sein du Surnatéum et parfois en extérieur, Christian Chelman conte et réactive les antiquités hantées pour le plus grand plaisir de ses invités.

| Revenir aux articles

15/08/14

le Tour des Petites Souris

 

Pour le moment, je termine la lecture d’Olim, Procès des Sorcières en Belgique (1847), rare édition d’un ouvrage par J.B.Cannaert.  Et là, on y trouve  un édifiant article sur un illusionniste.

Le sort le plus déplorable fut celui de Veith Pratzer, brûlé vif, en Saxe, en l’année 1660, et resté connu dans les traditions populaires sous le nom de Heksen-Feytl.

« Connu de tous pour sa gaieté et son humeur plaisante, il se rendait ordinairement les dimanches et les jours de fête dans un cabaret, où il amusait les assistans par des tours de gobelet ou d’autres jeux d’adresse. Parfois, pour leur donner plus de relief, il avait recours à la superstition, et malheureusement il poussa la plaisanterie au point de déclarer qu’il s’était, à Passau, fait rendre invulnérable.

Un soir on lui demanda en riant, s’il saurait faire des souris ; il répondit qu’oui, et remis l’opération au dimanche suivant. Au jour fixé, il plaça dans le bord retourné d’un sac, vingt-quatre souris vivantes, et toutes les fois que l’un ou l’autre des spectateurs lançait une petite pierre au fond du sac, il marmottait quelques paroles incohérentes et laissait échapper une souris. L’étonnement des assistans fut extrême, et dès lors, cette innocente plaisanterie fut considérée comme œuvre magique.

Veith s’empressa de quitter le pays, mais on remua ciel et terre pour s’emparer de lui. On y parvint enfin. – Dans l’interrogatoire qu’on lui fit subir, il raconta le fait tel qu’il s’était passé, et offrit de recommencer l’opération ; mais le sac magique était brûlé, et la Cour rejeta l’offre du renouvellement d’une semblable abomination.

Le prisonnier fut soumis aux plus horribles tourmens, et transporté enfin, avec une sorte d’appareil, dans une chaudière de cuivre placée sur une charrette, à la résidence du magistrat supérieur, qui paraissait prendre à cœur cette affaire importante. Le transport de l’accusé provoqua une telle affluence de monde, qu’on eut dit que le diable lui-même avait été fait prisonnier….

… (bon, la il subit la torture puis) … les témoins qui attestaient que Veith était un farceur mais non pas un sorcier, et qui ne pouvaient croire, disaient-ils, à l’existence de souris magiques, eurent eux-mêmes à subir de graves désagrémens.

(Ensuite, il est de nouveau torturé horriblement…)

… il fut enfin condamné à mort.

(Ensuite, paf, il va au bûcher, mais demande la grâce de voir une dernière fois ses enfants)

… mais sa prière fut rejetée et un valet de bourreau lui apprit qu’on leur avait ouvert les veines dans le bain où on les avait placés.

witchveith2web

witchveith3web