L’Oeil de Shiva, l’anneau de Maya

–          Thierry est un des mes rabatteurs d’objets, spécialisé dans les “hantiquités” indiennes. Dans les années 90, lors d’un passage à New Delhi il trouve chez son correspondant indien, un anneau d’argent dans lequel est enchâssé un Luk Mik, une agate représentant un ‘œil de chèvre’, appelé aussi Œil de Shiva.

L’objet est extrêmement rare et date au moins du XIXe siècle, la pierre pouvant être plus ancienne. Le marchand explique que cette trouvaille est étonnante, un de ses clients a vu en rêve un Saint Homme, un sâdhu, lui demander de le rejoindre dans les Himalaya. Il avait la vision d’une grotte dans une montagne, dans laquelle le sâdhu l’attendait. Et ce rêve est récurrent. Mais les Himalaya, c’est plutôt vaste. Quelques jours plus tard, il voit dans une agence de trekking, la photo de la montagne. Il croit au destin et se rend sur place. Dieu sait comment, il finit par trouver la grotte et, à l’intérieur, trouve la momie de l’ermite. Il y a un minuscule autel avec un linga et une yoni.  Il prend les padukas – sandales du Saint Homme, le Shiva-Linga en bois contenant une relique importante (la Langue de Kâli) et l’anneau que la momie porte au doigt. Il ramène le tout à Delhi, mais sent qu’il doit se défaire des objets. Il les donne au marchand sans contrepartie. Quelque part, le marchand hindou sait que les objets ont commencé leur long voyage. Il les échange à Thierry contre des bricoles belges, fort prisées en Inde (genre Atomium miniature fabriquée en Chine…). Thierry me les ramène, quand il a vu les objets, il a immédiatement pensé au Surnatéum.

katweb15

–          L’anneau agit comme une sorte de troisième œil, le gyana chaksu, l’œil de la connaissance. Pour les théosophes, le troisième œil est la glande pituitaire. Lorsque l’initié pose sa main baguée sur le sixième chakra, l’ajna chakra, centre des facultés psychiques, les visions apparaissent…

| Revenir aux articles

31/08/14