Ensorcellement des armes à feu

Traité des Superstitions qui regardent les Sacrements selon l’Ecriture Sainte… par m. Jean Baptiste Thiers. (1741)

Chapitre sur le nouement et dénouement de l’aiguillette

( p.569-570) Tous ces exemples, joints à l’expérience journalière font assez connoître, qu’il est aussi aisé par art magique, de rendre un homme impuissant à l’acte du mariage, comme il est facile par sortilège de nouer la langue & d’ôter l’usage de la parole, & arrêter en un instant la course des vites chevaux, fixer et encheviller les rouages d’un moulin tournant, charmer le canon de l’arquebuse d’un chasseur, lâcher ou arrêter le vent, & autres choses semblables que les sorciers font à l’aide du démon.
Puis de citer Bodin…

Le document signale donc l’art qu’ont les sorciers de bloquer les armes à feu. Le terme d’arquebuse indique que la superstition était connue largement avant la date de publication du livre. On retrouve la mention de ce fait magique dans certains petits grimoires.
Le document accrédite l’existence d’armes magiquement protégées contre ce sort, comme le pistolet se trouvant dans notre Vampire Killing Kit. Le vampire, le sorcier et le loup-garou ont des pouvoirs identiques. Je rappelle aussi que les balles pouvaient être bénites et/ou en argent (métal lunaire d’Hécate qui ne peut être ensorcelé).

Notez que cet extrait se trouve déjà publié dans le “Traitté de l’abus et du vray sujet des appellations qualifiées de ce nom d’abus” par Charles Févret (1654)

abus3web

 

Les petits grimoires anciens (Dragon Rouge, Poule Noire, …) décrivent aussi des moyens d’ensorceler ou de désensorceler les armes à feu.

Collin de Plancy les évoque dans son Dictionnaire Infernal.

vampire-armes3-plancy vampire-armes4-grimoire vampire-armes-plancy

 

 

| Revenir aux articles

16/08/15