Bâton Prophylactique au serpent

 

Canne de Berger, Sorcier ou de Rebouteux, (circa 1900) bois, cuivre et verre. (Belgique)

Cette canne fut taillée à partir d’un jeune arbuste sur lequel le chèvrefeuille s’est enroulé, et qui a naturellement pris cet aspect serpentiforme pour s’en protéger. Plus tard, le chèvrefeuille meurt mais le bois garde cet aspect. 

Ce bâton n’est pas sans rappeler celui du Dieu Esculape (Asclépios) autour duquel s’enroule une couleuvre. Outre sa fonction de bâton de marche, permettant de soulever les pierres, écarter les buissons, sonder la profondeur d’une eau etc. il a également une fonction prophylactique. Il protège son porteur des blessures, des maladies et des morsures de serpent. La canne sera encore plus efficace si son propriétaire et sculpteur a tué une vipère avec elle.

Dans certains temples d’Asclepios, des chiens léchaient les blessures des malades pour les guérir. Le chien, attribut et compagnon d’Esculape, a donc également une fonction prophylactique, et de gardien. Pour rappel, Esculape était capable de ressusciter les morts, ce qui causa sa perte: Zeus le foudroya…

Ouadjet/Buto est la plus ancienne représentation connue d’un serpent enlacé autour d’un bâton,(une tige de papyrus en Egypte). Et on peut le voir flanquant les portes et entrées, délicatement ciselé dans la pierre des temples  et des centres de guérison antiques trouvés tout au long de la Vallée du Nil.

canne-serpentheadweb

Ces cannes sont parfois des objets d’art des tranchées, taillées par des poilus de la Première Guerre Mondiale. Mais ce n’est pas le cas de cet objet.

| Revenir aux articles

06/12/15