Vous désirez plus d'informations ou réserver une soirée, n'hésitez pas à contacter le Surnateum par téléphone ( +32(0)496686470 ou +32(0)27626046 ) ou par mail

Vous avez envie de pratiquer l'illusionnisme différemment, d'avoir un close-up plus efficace, d'utiliser de vraies techniques underground à l'efficacité redoutable, de monter des spectacles...

Prenez donc contact avec nous, vous serez étonné de notre disponibilté.

Nous pouvons également effectuer des prestations en extérieur et prêtons parfois des objets sous certaines conditions.

Pour plus d'informations, contactez le conservateur

Pour plus d'infromations: pdf récapitulatif

Christian Chelman est le Conservateur actuel du Surnatéum, un Cabinet de Curiosité essentiellement consacré aux magies qui hantent nos civilisations depuis l’aube de l’humanité. Christian Chelman se consacre entièrement à l'étude de la magie sous toutes ses formes.

Depuis des années, il explore autant l'illusionnisme et la prestidigitation dans leurs aspects les plus inconnus que la magie et la sorcellerie dans l'Antiquité, dans les sociétés secrètes et chez les peuples dits "primitifs." Attiré par les connaissances interdites, fasciné par les mythes, légendes et superstitions du patrimoine humain, il exhume de l'oubli d'étranges histoires. Comme Schliemann qui découvrit Troie dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le Conservateur et ses collaborateurs traquent les objets de légende oubliés, enfouis sous la poussière des ans. Son étrange personnalité lui ouvre bien des portes, celles de bibliothèques occultes, de collections démoniaques, d'antres de magiciens maudits et de tripots infâmes...

Au cours de nombreux voyages, rencontres et recherches, il a rassemblé une unique collection d'artefacts magiques pour le compte du musée, preuves irréfutables de la présence du surnaturel et du fantastique au sein de nos sociétés. Cette collection se trouve à Bruxelles, au centre de l'Europe.

Christian Chelman, est l’auteur de plusieurs ouvrages traitant de l’illusionnisme contemporain : Capricornian Tales (USA), Légendes Urbaines (France), Compendium Sortilégionis (Suisse), Hauntiques (GB). Il est vainqueur du Tournoi de Magie Mc Millan à Londres en 1993 (un des plus grands tournois de magie rapprochée en Europe) avec le spectacle Delirium Magicum. Il donne des séminaires sur l’illusionnisme et travaille régulièrement au Magic Castle (Hollywood – USA). Monsieur Chelman se produit également comme illusionniste pour le milieu de l’événementiel et donne des séminaires sur la communication et la manipulation par le langage. Monsieur Chelman est un spécialiste du jeu des gobelets, outil principal de l’escamoteur. Il a produit une vidéo à l’attention des étudiants en illusionnisme à ce sujet.

Au sein du Surnatéum et parfois en extérieur, Christian Chelman conte et réactive les antiquités hantées pour le plus grand plaisir de ses invités.

| Revenir aux articles

29/03/16

Nareepols ou Nareepons

Les Naree (femme) pol (fruit) sont des femmes-fruits créées par le Dieu Indra dans la très mythique forêt de Himmapan au pied du mont Méru. Elles poussent jusqu’à atteindre la taille d’une femme normale (je vous laisse faire tous les commentaires idiots à ce propos…) pour attirer les démons concupiscents. Ensuite, elles se détachent de l’arbre et 7 jours plus tard sont réduites à l’état de fruits desséchés. On les trouve en Thailande et au Laos essentiellement. 


Un peu l’équivalent de nos racines de mandragore.

Elles portent parfois le nom de Makalipon.

Le Dieu Indra les a créées pour protéger le Prince Vessandara et sa famille, avatar de Bouddha. Pour ce faire, seize arbres portant les Narrepols furent plantés dans la Forêt. Les divinités malfaisantes qui bondissent sur ces créatures tombent immédiatement dans un coma profond.

Elles poussent en quatre jours, puis tombent de l’arbre, dansent et attirent leurs victimes, puis au bout de sept jours, elles dessèchent et se réduisent à la taille d’une paume de main environ. Elles sont de très puissantes amulettes pour ceux qui les possèdent.
La forêt d’Himmapan abrite plein d’autres créatures magiques comme les Nagas (serpents), Nang Nguek (sirène), Karin Puksa (éléphant volant), et autres Garuda…

Pour revenir au thème des Nareepols, l’auteur Alexandre de Paris décrit, vers 1180 dans son Roman d’Alexandre (le Grand), que ce dernier arrive dans une forêt magique où au pied de chaque arbre se trouve une jeune fille. L’accès à cette forêt est protégé par des gardes-magiciens, sortes d’automates. 
Ces jeunes femmes “aiment les hommes plus que toute autre créature“…
De toute évidence, il existe un rapport entre cet écrit et la forêt d’Himmapan au pied du Mont Méru.

Alexandre le Grand désire épouser une de ces femmes, mais elle ne peut en aucun cas quitter la Forêt mythique, sous peine de se déssécher…
(Source: Dictionnaire des Lieux et Pays Mythiques, collection Bouquin -Robert Laffont – p.502 à 505)

nareeponweb1

 

Récemment, des Narrepols masculins ont été trouvés sur les marchés. Autres temps, autres moeurs.