Vous désirez plus d'informations ou réserver une soirée, n'hésitez pas à contacter le Surnateum par téléphone ( +32(0)496686470 ou +32(0)27626046 ) ou par mail

Vous avez envie de pratiquer l'illusionnisme différemment, d'avoir un close-up plus efficace, d'utiliser de vraies techniques underground à l'efficacité redoutable, de monter des spectacles...

Prenez donc contact avec nous, vous serez étonné de notre disponibilté.

Nous pouvons également effectuer des prestations en extérieur et prêtons parfois des objets sous certaines conditions.

Pour plus d'informations, contactez le conservateur

Pour plus d'infromations: pdf récapitulatif

Christian Chelman est le Conservateur actuel du Surnatéum, un Cabinet de Curiosité essentiellement consacré aux magies qui hantent nos civilisations depuis l’aube de l’humanité. Christian Chelman se consacre entièrement à l'étude de la magie sous toutes ses formes.

Depuis des années, il explore autant l'illusionnisme et la prestidigitation dans leurs aspects les plus inconnus que la magie et la sorcellerie dans l'Antiquité, dans les sociétés secrètes et chez les peuples dits "primitifs." Attiré par les connaissances interdites, fasciné par les mythes, légendes et superstitions du patrimoine humain, il exhume de l'oubli d'étranges histoires. Comme Schliemann qui découvrit Troie dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le Conservateur et ses collaborateurs traquent les objets de légende oubliés, enfouis sous la poussière des ans. Son étrange personnalité lui ouvre bien des portes, celles de bibliothèques occultes, de collections démoniaques, d'antres de magiciens maudits et de tripots infâmes...

Au cours de nombreux voyages, rencontres et recherches, il a rassemblé une unique collection d'artefacts magiques pour le compte du musée, preuves irréfutables de la présence du surnaturel et du fantastique au sein de nos sociétés. Cette collection se trouve à Bruxelles, au centre de l'Europe.

Christian Chelman, est l’auteur de plusieurs ouvrages traitant de l’illusionnisme contemporain : Capricornian Tales (USA), Légendes Urbaines (France), Compendium Sortilégionis (Suisse), Hauntiques (GB). Il est vainqueur du Tournoi de Magie Mc Millan à Londres en 1993 (un des plus grands tournois de magie rapprochée en Europe) avec le spectacle Delirium Magicum. Il donne des séminaires sur l’illusionnisme et travaille régulièrement au Magic Castle (Hollywood – USA). Monsieur Chelman se produit également comme illusionniste pour le milieu de l’événementiel et donne des séminaires sur la communication et la manipulation par le langage. Monsieur Chelman est un spécialiste du jeu des gobelets, outil principal de l’escamoteur. Il a produit une vidéo à l’attention des étudiants en illusionnisme à ce sujet.

Au sein du Surnatéum et parfois en extérieur, Christian Chelman conte et réactive les antiquités hantées pour le plus grand plaisir de ses invités.

| Revenir aux articles

31/08/15

Le Collectionneur d’Os

Je passe parmi vous depuis des millénaires.

Je suis né dans l’Egypte des Pharaons, la date importe peu, on m’a donné de nombreux noms: Resheph, Nergal,  Apollon, Rudra, Pazuzu, Sakpata, Babalu-Ayé, Croatoan, mais mon préféré reste  « le Collectionneur d’Os ».

Mes débuts furent lents et délicats, mais j’ai eu mon premier grand succès sous le règne de l’empereur Justinien.

J’ai visité Athènes, Rome, Marseille, l’Angleterre, Venise, Vienne, l’Europe, l’Afrique, l’Asie… pendant des siècles. Et partout j’égalise, je fauche. Je change le cours de l’Histoire en réduisant la puissance de certains états, en anéantissant des familles fortunées et en permettant à d’autres cultures d’émerger. Je dois avouer que j’aime beaucoup certaines villes, Marseille et Venise sont mes favorites. Dans cette dernière cité, on m’honore toujours durant la Fête du Redentore, le Rédempteur. Il existe même une Danse un peu Macabre qui me glorifie, ainsi qu’un Arcane du Tarot sur lequel on n’a pas osé écrire mon Nom…

Vous me verrez parfois galoper sur  mon cheval pâle en compagnie de mes trois frères.

Je suis absolument inflexible. Quand j’ai décidé de vous apporter mon cadeau, il n’y a aucune échappatoire, je me nourris de vos derniers souffles, de vos râles et de vos os. Que vous soyez roi ou manant, homme ou femme, enfant ou vieillard, chrétien ou païen, riche ou pauvre, je vous ferai valser avec moi au son du violon et du xylophone sur la musique de Camille Saint Saëns.

Mon cadeau s’appelle la Peste. Vous croyez pouvoir me vaincre, mais rappelez-vous 1918 et la Grippe espagnole, un de mes plus beaux tableaux de chasse.

Mais je ne suis pas insensible, vos artistes et vos créations me touchent toujours ! Je laisse une chance à toute ville.

J’ai une faiblesse humaine : je joue. Mais je croise peu d’adversaires dignes de ce nom, même Le Titien perdit une partie en 1575. Dommage, quel superbe artiste…

Dans chaque cité, je choisis un joueur ou une joueuse au hasard et j’étale mes pièces. Vous décidez de la mise : un chiffre entre 10 et 100. Si vous perdez, j’élimine ce pourcentage de la population. Si vous gagnez, je multiplie par 10 les années durant lesquelles je ne vous embêterai plus. Un seul joueur, un jeune Indien nommé Brahmagupta, m’a battu au VIe siècle, et je vous ai laissés tranquille pendant un bon moment. Je suis bon perdant…

Le pari que je propose a connu divers noms et diverses variantes au cours des millénaires, Fan Tan en Chine, Tiouk Tiouk en Afrique, mais de nos jours on le connait sous le nom de Nim ou de pari de Marienbad. On le joue avec mes pièces, mes règles, mes os. Si certains proviennent d’animaux, d’autres… (Il eut un geste évasif.)

Êtes-vous prêts ?

bonenimcloseweb

Le jeune Indien s’assit en tailleur devant le Collectionneur d’Os. Il n’avait aucune crainte, le karma, la vie et la mort lui étaient indifférents, seule l’excitation du défi le grisait.

Le Collectionneur d’Os lui expliqua les règles du jeu. « Il y a une vingtaine d’os sur la table. Tu peux en prendre 1, 2 ou 3. Ensuite, je ferai la même chose. Celui de nous qui ramassera le dernier os perdra. La mise de ce jeu est 80 ; ce qui veut dire que si je gagne, j’emporterai avec moi 80% de la population de ta ville. Mais si tu gagnes, je m’effacerai pendant 800 ans. »

Brahmagupta lui rétorqua que le jeu ne semblait pas honnête, celui qui commençait avait un avantage certain. Il sortit un dé de sa poche et proposa de tirer au hasard, celui qui débuterait. Le point le plus haut tirerait les premiers os. L’adversaire accepta et lança un 6, le jeune homme fit 3.

Après quelques coups, Bhramagupta se retrouva devant un seul os, la Mort était triomphante. Mais les yeux de l’indien pétillèrent un bref instant, et il s’empara du dé en os. « La règle est bien de prendre les os se trouvant sur la table ? Le dé est en os. Donc, je gagne. »

Le Collectionneur d’Os eut un sursaut de surprise. Mais il s’inclina devant l’audace de son adversaire, et ramassa le dernier os sur la table. L’instant d’après, il avait disparu.

Il réapparut 800 ans plus tard…

apocoinweb2