Vous désirez plus d'informations ou réserver une soirée, n'hésitez pas à contacter le Surnateum par téléphone ( +32(0)496686470 ou +32(0)27626046 ) ou par mail

Vous avez envie de pratiquer l'illusionnisme différemment, d'avoir un close-up plus efficace, d'utiliser de vraies techniques underground à l'efficacité redoutable, de monter des spectacles...

Prenez donc contact avec nous, vous serez étonné de notre disponibilté.

Nous pouvons également effectuer des prestations en extérieur et prêtons parfois des objets sous certaines conditions.

Pour plus d'informations, contactez le conservateur

Pour plus d'infromations: pdf récapitulatif

Christian Chelman est le Conservateur actuel du Surnatéum, un Cabinet de Curiosité essentiellement consacré aux magies qui hantent nos civilisations depuis l’aube de l’humanité. Christian Chelman se consacre entièrement à l'étude de la magie sous toutes ses formes.

Depuis des années, il explore autant l'illusionnisme et la prestidigitation dans leurs aspects les plus inconnus que la magie et la sorcellerie dans l'Antiquité, dans les sociétés secrètes et chez les peuples dits "primitifs." Attiré par les connaissances interdites, fasciné par les mythes, légendes et superstitions du patrimoine humain, il exhume de l'oubli d'étranges histoires. Comme Schliemann qui découvrit Troie dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le Conservateur et ses collaborateurs traquent les objets de légende oubliés, enfouis sous la poussière des ans. Son étrange personnalité lui ouvre bien des portes, celles de bibliothèques occultes, de collections démoniaques, d'antres de magiciens maudits et de tripots infâmes...

Au cours de nombreux voyages, rencontres et recherches, il a rassemblé une unique collection d'artefacts magiques pour le compte du musée, preuves irréfutables de la présence du surnaturel et du fantastique au sein de nos sociétés. Cette collection se trouve à Bruxelles, au centre de l'Europe.

Christian Chelman, est l’auteur de plusieurs ouvrages traitant de l’illusionnisme contemporain : Capricornian Tales (USA), Légendes Urbaines (France), Compendium Sortilégionis (Suisse), Hauntiques (GB). Il est vainqueur du Tournoi de Magie Mc Millan à Londres en 1993 (un des plus grands tournois de magie rapprochée en Europe) avec le spectacle Delirium Magicum. Il donne des séminaires sur l’illusionnisme et travaille régulièrement au Magic Castle (Hollywood – USA). Monsieur Chelman se produit également comme illusionniste pour le milieu de l’événementiel et donne des séminaires sur la communication et la manipulation par le langage. Monsieur Chelman est un spécialiste du jeu des gobelets, outil principal de l’escamoteur. Il a produit une vidéo à l’attention des étudiants en illusionnisme à ce sujet.

Au sein du Surnatéum et parfois en extérieur, Christian Chelman conte et réactive les antiquités hantées pour le plus grand plaisir de ses invités.

| Revenir aux articles

24/02/16

Deux masques d’Amleto Sartori

Dans la période située entre le 26 et le 30 mai 1958, le Piccolo Teatro di Milano, sous la direction de Giorgio Strehler et Paolo Grassi, vint présenter la pièce « Arlecchino servitore di due padroni » de Carlo Goldoni (Arlequin serviteur de deux maîtres) en Belgique. Les masques avaient été créés par le grand maître italien Amleto Sartori (1915-1962).

L’année 2015 commémorait le centenaire de la naissance d’Amleto Sartori, poète et sculpteur, mondialement réputé pour ses masques. Durant la Seconde Guerre Mondiale, il commença à étudier la commedia dell’arte, ce qui le conduisit à mettre au point une technique de fabrication de masque en cuir sur support sculpté en bois. Cette forme de fabrication est aujourd’hui fameuse, son fils Donato a repris la technique de son père.

Associé au Piccolo Teatro de Milan, il se lie d’amitié avec Jacques Lecoq, professeur d’éducation physique et sportive qui deviendra comédien et fondera à Paris l’Ecole Internationale de Théâtre et de Mime. Ensemble ils étudieront le jeu de masque. Amleto Sartori créera pour Lecoq un masque neutre, essentiel pour la pédagogie du théâtre.

Il est donc vraisemblable que ce masque d’Arlequin (Arlequin Chat – Arlecchino Gatto) a été porté par l’acteur italien Marcello Moretti, qui jouait Arlequin dans la pièce de Goldoni, pour le Piccolo Teatro.

Ceci dit, si ce n’est pas le masque d’Arlequin mais celui de Brighella (le Rusé) – un léger doute subsiste -, il aura été porté par le comédien Franco Parenti.

Les masques d’Amleto Sartori représentent un peu le Saint Graal pour un collectionneur.

Les collections du Surnatéum en comptent désormais deux :

-          Le masque d’Arlequin fabriqué en 1958 et ayant été utilisé dans la pièce « Arlequin, serviteur de deux maîtres », citée précédemment. Arlequin dérive du démon Hellequin qui conduit la Chasse Sauvage et crée le Charivari. Il est aussi présent sous le nom d’Alichino dans l’Enfer de Dante, chants XXI et XXII. Il fait partie de la Malebranche des démons.

http://en.wikipedia.org/wiki/Alichino_(devil)

-          Un masque du Capitan (Cocodrillio, Fracassa…) provenant du théâtre du Zanni de Paris. J’ai utilisé ce masque dans le spectacle « Abricadabrac». Personnage du militaire vantard mais lâche, associé aux soldats espagnols.

sartorimasksweb1 sartorimasksweb3 sartorimasksweb4 sartorimaskweb01 sartorimaskweb03 sartorimaskweb04